Quelle formation pour devenir formateur en 2023 ?

Formateur
Formateur

Que ce soit dans le privé, le public, en tant qu’indépendant ou parfois même au sein de la direction des ressources humaines des grandes entreprises. Le métier de formateur est plus polyvalent que jamais et requiert de nombreuses compétences. Alors si vous souhaitez vous reconvertir et devenir formateur professionnel, il y a des étapes clefs à connaître. En effet, pour une reconversion dans la formation réussie, il faut pouvoir répondre aux critères exigeants de certification imposées par la dernière réforme de la formation professionnelle

Il faut dire que le domaine de la formation est l’un des rares à connaître une croissance accrue ces dernières années. Le titre de formateur professionnel pour adultes du Ministère du travail et de l’emploi est aujourd’hui très recherché. Par conséquent, que vous désiriez devenir formateur pour adultes ou former des formateurs internes, envisager de vous former au métier de formateur afin d’acquérir certaines compétences essentielles pour mener à bien vos différentes missions sera indispensable. 

Mais quelle formation faut-il suivre ? Comment faire son choix parmi la multitude d’organismes de formation qui vous proposent de vous transformer en un formateur expert ? Nous vous aidons à répondre à toutes ces questions…

Quelle formation pour devenir formateur en 2023 ?

Bien qu’aucun diplôme ne soit demandé, il sera nécessaire d’avoir au moins un domaine d’expertise, une licence ou un master pour devenir formateur expert. À cet effet, il existe de nombreux centres qui proposent de programmes de formation. En suivant une formation certifiante, vous obtiendrez le titre professionnel de FPA pour être formateur.

Pourquoi suivre une formation pour devenir formateur professionnel ?

Pour être formateur agréé, vous devrez être capable de transmettre des savoirs théoriques, pratiques et techniques à un public varié. Cela implique non seulement de maîtriser votre domaine à la perfection mais aussi de partager vos connaissances, tout en vous montrant pédagogue. Vous devrez également préparer des formations efficaces et adaptées à votre public cible, savoir communiquer facilement face à ce dernier etc. Puis, il vous faudra réaliser diverses tâches administratives et commerciales annexes qui viendront se greffer à votre activité.

Ainsi, bien qu’aucun diplôme ne soit demandé, c’est dans le but de vous préparer le mieux possible à tout cela qu’il existe plusieurs organismes de formation capables de vous former au métier de formateur ! Ils vous transmettront les compétences professionnelles requises dans le but de vous délivrer, à terme, une qualification. Une formation de formateur professionnel pour adultes vous aidera aussi à décrocher davantage de contrats et à vous donner de la légitimité. Vous serez alors en mesure de convenablement transmettre votre savoir à vos futurs apprenants.

Le choix de votre organisme de formation devra se faire en fonction de vos attentes et de vos besoins.

L’impact de la certification Qualiopi 

Depuis près d’un an, la certification Qualiopi est rendue obligatoire par l’article 6 de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel. Cela s’applique à tous les prestataires de service de la formation souhaitant bénéficier de fonds publics ou mutualisés. Cette réforme concerne donc directement tous les formateurs, quel que soit leur statut : indépendant, salarié ou en portage salarial. Créée en 2021, la certification est obligatoire depuis le 1er janvier 2022 et est délivrée par le COFRAC (le Comité Français d’Accréditation) qui est alors en charge de vérifier que chaque formateur ou organisme de formation respecte les critères de qualité qu’exige la loi.

Quels diplômes pour être formateur pour adultes ?

Il faut savoir que la certification de formateur n’est reliée à aucun diplôme en particulier. En réalité, le processus de formation que vous devrez suivre pour être un bon formateur consistera à vous faire accompagner pour vous aider à progresser dans ce milieu extrêmement concurrentiel. Le plus important est d’avoir au moins un domaine d’expertise à enseigner et d’être titulaire d’une licence ou d’un Master (de Bac +3 à Bac +5).


Finalement, la plupart des formateurs sont des autodidactes qui se sont tournés de manière plutôt évidente vers la formation après une expérience professionnelle réussie et approfondie.

Toutefois, il est possible de suivre un cursus universitaire permettant de se positionner directement sur ce type de métiers. Vous pouvez effectivement obtenir des licences professionnalisantes ou des masters en sciences de l’éducation et en métier de l’enseignement, d’apprentissage et de formation, en animation, en psychologie ou en pratiques et ingénierie de formation. Il existe notamment :

  • La licence professionnelle (Bac +3) métiers de la Gestion des Ressources Humaines, avec différents parcours possibles avec l’ingénierie et le cursus conseil et animation de formation, tous deux disponibles à l’Université d’Avignon
  • Le master pro (Bac +5) enseignement, apprentissage et formation
  • Les formations continues permettant d’obtenir le titre professionnel et le diplôme FPA (Formateur Professionnel pour Adultes) ou le DUFA (Diplôme Universitaire de Formateur pour Adultes)
  • Les formations de l’Afpa ou du Cnam.

À noter qu’il est plus intéressant, pour les adultes en reconversion professionnelle, d’opter pour un titre professionnel de formateur puisque ce dernier est dispensé sur quelques mois seulement dont deux mois de stage pratique. Une fois le diplôme FPA en poche, il est possible d’exercer le métier de formateur indépendant dans les structures de votre choix.

Comment devenir formateur ?

Comment le obtenir le titre professionnel de FPA ?

Suivre une formation de formateur certifiante est indispensable pour obtenir cette qualification. En effet, ce titre s’obtient grâce à une formation reconnue par l’État et atteste que vous possédez bien toutes les compétences, connaissances et aptitudes requises pour exercer le métier de formateur pour adultes.

Le titre professionnel FPA se compose en résumé de deux CCP (Certificats de Compétences Professionnelles) pouvant être obtenus séparément en moins de cinq ans. Ces certificats, quant à eux, attestent de votre capacité à exercer une ou plusieurs activités liées à ce titre. 

  • Le CP1 : formation concernant la préparation et l’animation des actions de formation
  • Le CP2 : vise l’élaboration de dispositifs et l’accompagnement des parcours de formation.

Vous pouvez tout aussi bien obtenir le TP de Formateur Professionnel pour Adultes par une formation continue que par une formation discontinue. L’accès à ce titre est réservé aux titulaires d’un Bac ou équivalent. Une expérience professionnelle significative sera également prise en compte dans le cadre de l’autorisation pour exercer le métier de FPA.

Comment financer sa formation de formateur : les différents dispositifs ?

Il existe différents dispositifs vous permettant de financer en totalité ou en partie votre formation pour devenir formateur. En voici les principaux :

Financer sa formation grâce au CPF

Tous les travailleurs indépendants, salariés et les professions non-salariées. Acquièrent 500 euros de droits à la formation chaque année (avec un plafond à 5000 euros). Les salariés peu ou pas qualifiés de niveau inférieur au BEP et CAP touchent de leur côté 800 euros annuellement (plafonnés à 8000 euros).

Pour mobiliser vos droits CPF afin de couvrir les frais liés à votre formation, vous serez tenu de remplir les critères suivants :

  • La formation choisie doit obligatoirement être certifiante et donc inscrite au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) ou au Répertoire spécifique
  • Être une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience)
  • Impliquer la réalisation d’un bilan de compétences
  • Concerner préparation de l’épreuve théorique du code de la route et de l’épreuve du permis de conduire
  • Représenter des actions de formation d’accompagnement et de conseil dispensées aux créateurs ou aux repreneurs d’entreprises.

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP) ou le CPF de transition comme financement de sa formation

Venu remplacer l’ancien CIF, ce dispositif est accessible à tous les salariés aussi bien en CDI qu’en CDD. Il permet de financer des formations certifiantes éligibles au CPF destinées à permettre aux bénéficiaires de réaliser une reconversion professionnelle. Les stagiaires désirant changer de métier ou de profession peuvent obtenir ce financement par les Commissions Paritaires Interprofessionnelles Régionales (CPIR) après que la demande de prise en charge faite par le salarié ait été étudiée.

Le Plan de développement des compétences (remplace le Plan de formation)

Il décrit l’ensemble des formations proposées par une entreprise à ses salariés, qui visent à assurer :

  • L’adaptation des salariés à leur poste de travail
  • Le maintien de leur aptitude à occuper leur emploi compte tenu notamment des évolutions techniques.

Le mode de financement diffère selon la taille de l’entreprise et s’opère comme suit :

  • Les entreprises de moins de 50 salariés

Le financement s’effectue par les OPCO après que l’entreprise ait formulé la demande de prise en charge. Il sert à financer les formations certifiantes ou non, qu’elles soient obligatoires ou non.

  • Les entreprises de plus de 50 salariés

Le financement se fait sur les fonds propres de l’entreprise. Une mutualisation est envisageable dans le cadre d’un versement volontaire à l’OPCO dans les conditions fixées par ce dernier ou si un versement conventionnel a lieu, en application d’un accord de branche. Ce financement permet de couvrir les frais liés aux formations certifiantes ou non, qu’elles soient obligatoires ou non.

L’AIF (Aide Individuelle à la Formation)

L’Aide individuelle à la Formation est accessible aux demandeurs d’emplois et permet d’obtenir une aide financière de la part de Pôle Emploi, dans le but de suivre une formation non couverte par d’autres dispositifs de financements individuels ou collectifs. Il peut par ailleurs venir compléter les aides des collectivités territoriales, des OPCO etc.

La reconversion ou promotion par alternance : PRO-A (ex période de professionnalisation)

Cette aide s’adresse aux salariés en CDI uniquement et vise à favoriser l’évolution professionnelle. Ainsi qu’à assurer le maintien dans l’emploi des salariés grâce à un parcours de formation individualisé. Il s’agit d’un parcours en alternance avec des périodes de cours théoriques et des périodes d’activité professionnelle.

Plan de formation
Plan de formation

Vérifier votre éligibilité à la prise en charge à 100% de la formation Formateur ! ↓

Vérifier mes droits à la formation

Simulateur gratuit et sans engagement.
Données sécurisées.

Related Posts

Leave a Reply