Devenir chef de projet : fiche métier et guide complet

Devenir chef de projet : fiche métier et guide complet

Certaines conditions sont à réunir pour devenir chef de projet. Toutefois, il faut s’armer de bonne volonté pour réussir dans ce métier. Une large connaissance du secteur d’activité concerné est cependant nécessaire, en plus des acquis en management et en gestion de projet. Ce professionnel est en quelque sorte le chef d’orchestre qui dirige son équipe dans l’accomplissement de diverses missions. Découvrez les compétences, les missions et les formations à suivre pour devenir chef de projet avec CPF France Formation

En quoi ça consiste ? 

Le métier de chef de projet est une profession à responsabilité, mais accessible. Il existe autant de types de chefs de projet pour tout secteur d’activité. On peut citer par exemple le chef de projet en communication, le chef de projet multimédia, chef de projet e-business et tant d’autres. 

C’est la raison pour laquelle ce métier est réputé pour s’adapter au fonctionnement de plusieurs entreprises, quelle que soit leur taille. D’un autre côté, il s’agit d’une profession comme une autre. L’intéressé peut en effet postuler après avoir vu un appel à candidatures pour mener un projet. Aussi, il peut devenir chef d’un programme au sein de la société où il travaille. De la même manière, le chef de projet peut également offrir ses services aux entreprises clientes. 

Le volume horaire de travail varie selon l’ampleur des tâches à effectuer, mais en général son emploi de temps reste classique. Il est possible que le chef de projet soit amené à effectuer plusieurs déplacements pour surveiller l’avancée et le déroulement des activités. Sans oublier qu’il est censé être une personne capable de travailler en équipe tout en étant autonome. En effet, ce professionnel doit œuvrer avec des collaborateurs. En même temps, il est tenu de faire le suivi des tâches qui leur sont confiées.  

Quels diplômes faut-il avoir pour exercer ce métier ? 

Comme son nom l’indique, un chef de projet se charge de mener un programme à sa réussite. Il n’effectue pas le travail tout seul, car il est accompagné d’une équipe dont il est le meneur. À cet effet, quelques bases de connaissances spécifiques sont requises pour pouvoir exercer ce métier.

Le plus souvent, afin de prétendre au titre de chef de projet, le candidat doit avoir un niveau bac+5. Cette qualification est la plus demandée, mais selon les secteurs d’activités, des diplômes de bac+2 ou bac+3 sont également acceptés. Évidemment, ces derniers doivent être obtenus dans le domaine du projet où le postulant veut travailler. 

Étant donné que le chef de projet arbore le statut de leader, il doit aussi détenir quelques connaissances en la matière. La licence en management s’acquiert au bout de 3 ans de formation. Cette dernière permet d’assimiler l’essentiel en management d’équipe ainsi qu’en science de gestion. Elle est surtout perçue par les recruteurs comme étant un atout et un savoir complémentaire aux diplômes déjà obtenus. 

Les compétences requises pour devenir chef de projet

Normalement, ces capacités sont acquises durant de longues années d’études spécialisées. Néanmoins, la participation à des formations peut également être une solution pour assimiler efficacement et rapidement ces aptitudes. 

Le leadership est un caractère très important chez un chef de projet, puisqu’il est censé être à la tête d’une équipe. Acquérir cette faculté nécessite d’avoir de l’influence, de savoir inspirer et d’être capable de guider. En d’autres termes, un bon leader est capable de motiver chaque membre de son équipe. Cela, afin que chacun puisse donner le meilleur. Véritable chef d’orchestre, il lui appartient de veiller au bien-être de tous. 

Le chef de projet doit également avoir des notions en gestion. Cette dernière est une discipline qui regroupe plusieurs pratiques indispensables pour une personne aspirant à occuper ce poste. Il s’agit avant tout de savoir correctement rédiger un cahier des charges, une étape indispensable dans toute conception de projet. D’un autre côté, le chef de projet doit être en mesure de bien gérer le budget alloué tout en respectant les délais imposés. 

Même si ce professionnel connaît déjà parfaitement le monde du travail, il doit tenir compte également de son environnement. En effet, les situations et les contextes varient en fonction de la position, tout comme le secteur d’activité. C’est la raison pour laquelle ce leader a l’obligation de se renseigner sur les circonstances, les projets en cours, etc. Aussi, il est censé s’informer sur les acteurs principaux œuvrant sur son projet dans sa localité. 

Les qualités essentielles du chef de projet

Il est important de préciser que les études et les formations de chef de projet ne suffisent pas pour devenir un bon chef de projet. Avoir des qualités spécifiques est également essentiel. 

Puisqu’un chef de projet est un meneur d’hommes, il ne doit pas avoir du mal à communiquer avec les autres. Celui-ci doit constamment montrer un air amical, tout en étant persuasif et à l’aise en toutes circonstances. De plus, il est aussi censé être un bon négociateur étant donné qu’il sera souvent amené à traiter avec différents partenaires d’affaires. Une grande diplomatie est également un atout pour écarter les risques de conflits qui peuvent survenir à tout moment dans l’équipe.

La mise en œuvre d’un projet n’est jamais épargnée de problèmes techniques ou administratifs. Pourtant, face à ces complications, le manager se doit de toujours rester calme, car tout repose sur lui. Il est alors tenu de renvoyer constamment une image de confiance à son équipe pour éviter les éventuelles agitations dans les rangs. Dans ce cas précis, il est exigé du chef de projet de savoir apporter les meilleures solutions vis-à-vis des problèmes.  

La polyvalence est l’une des plus grandes capacités d’un bon chef de projet. Elle consiste à s’approprier chaque situation sans difficulté apparente. Parfois, ce professionnel travaille avec des collaborateurs ou d’autres acteurs en dehors de son secteur d’intervention. Aussi, dans le cas où le chef de projet changerait d’environnement de travail ou de collègues, il doit invariablement se fondre dans la masse.

Chaque détail compte dans un projet, tous les éléments ont leur niveau d’importance. De ce fait, le chef de projet est tenu responsable de surveiller l’avancement des activités et de vérifier la bonne exécution des tâches. Il doit s’assurer que toutes les opérations urgentes sont effectuées dans les délais prévus. Autrement dit, il est capable de discerner les activités prioritaires des autres moins impératives. En cas d’éventuels problèmes, il doit identifier les sources des contraintes. Ensuite, il trouve les solutions adéquates pour aider son équipe et réussir les projets.

métier chef de projet

Les techniques et outils spécifiques nécessaires pour exercer le métier de chef de projet

Comme pour tout travail, la mise en œuvre d’un programme nécessite l’utilisation de plusieurs méthodes indispensables pour l’accomplissement des tâches. Même si le chef de projet n’est pas directement concerné par l’exécution de ces derniers, il doit les connaître. Cela implique la maîtrise des outils bureautiques et des différents logiciels en rapport avec son secteur d’activité. Il doit aussi savoir manipuler les appareils utilisés par ses collaborateurs.

Un bon chef de projet est tenu d’assimiler toutes les stratégies possibles et existantes en termes de gestion de projet. D’une manière générale, 7 méthodes sont mises à sa disposition. Le manager doit toutes les maîtriser pour pouvoir prendre la meilleure décision face à une situation quelconque. Ces techniques sont les méthodes agiles, le diagramme de GanTT, les méthodes Kanban ou PERT ou Program Evaluation and Review Technic. Par ailleurs, un chef de projet doit maîtriser la méthode Prince2 et Waterfall. Il détermine également les objectifs SMART : spécifique, mesurable, atteignable, réalisable, temporellement défini.

Le salaire d’un chef de projet  

La rémunération d’un chef de projet varie généralement en fonction de plusieurs facteurs. Le premier paramètre à prendre en compte concerne le domaine d’expertise. Chaque formation suivie est en effet différente. Chacune possède sa particularité ainsi que sa valeur. Toutefois, il faut garder en tête que certains parcours sont plus importants que d’autres aux yeux des entreprises clientes.

Le niveau d’études fait également partie des éléments qui impactent grandement la rémunération du chef de projet. Il va de soi qu’un candidat avec un bac+5 est plus qualifié contrairement à un autre avec un bac+3. Il est donc tout à fait naturel que ceux avec plus d’années d’études soient mieux payés que les autres.

Il est aussi indispensable de considérer le nombre d’années d’expérience. Ce dernier a toujours été un facteur déterminant dans le monde professionnel. Un postulant avec moins d’expérience qu’un autre ne sera pas pris en compte, même s’il est loin d’être incompétent.

C’est la raison pour laquelle le salaire brut d’un chef de projet peut varier entre 1 800 à 4 000 euros par mois. La rémunération peut même atteindre les 6 000 euros. Néanmoins, en se construisant une expérience solide, un chef de projet junior pourrait voir ses revenus augmenter au bout de quelques années. Les professionnels seniors, quant à eux (bac+5 avec 5 ans d’expérience), peuvent espérer devenir directeurs de projet.

Vérifier mes droits à la formation

Simulateur gratuit et sans engagement.
Données sécurisées.

Related Posts

Leave a Reply