Devenir décorateur d’intérieur : fiche métier et guide complet

devenir décorateur d'intérieur

Devenir décorateur d’intérieur peut faire partie des options de reconversion professionnelle. Avec le développement des ventes de maisons et d’appartements, le secteur de la décoration d’intérieur progresse. En effet, les acquéreurs souhaitent refaire leur intérieur à leur image. Il faut savoir que le métier de décorateur d’intérieur a un côté artistique et s’exerce avec passion. Cependant, il faut se former pour maîtriser les bases et les normes exigées dans le cadre des aménagements. CPF France Formation vous explique tout. 

Les fonctions d’un(e) décorateur / décoratrice d’intérieur

Le décorateur d’intérieur s’occupe de l’embellissement d’un espace intérieur. Lors de ses réalisations, il ne modifie ni la structure ni l’ossature d’un bâtiment. Cependant, il doit considérer les murs porteurs et les piliers si il doit ajouter des cloisonnements ou des séparateurs d’espace. Il faut noter que les types de travaux portant sur la modification des murs et des façades ou autres relèvent du travail d’un architecte.

Le décorateur d’intérieur concilie ses talents artistiques avec des compétences techniques pour proposer aux clients des idées novatrices. Et ce, afin de transformer les intérieurs des maisons, bureaux ou appartements. 

Dans le cadre de son travail, il commence par la visite des lieux et fait un brief détaillé avec le donneur d’ordre. Celui-ci peut être un particulier, une entreprise, une organisation. Au tout début du projet, il doit s’informer auprès de chaque client concernant les attentes, les goûts, les possibilités de réalisation, et le budget alloué. 

Ensuite, il travaille de son côté pour esquisser des croquis, des plans (2D ou 3D selon les besoins). Établir des plannings de mise en œuvre fait aussi partie de ses tâches. Il élabore des propositions de matériaux, d’outils, de couleurs et nuances qu’il présentera au préalable au client lors d’un second rendez-vous. Le décorateur d’intérieur estime également les coûts de l’exécution du projet (matériels et main d’œuvre) qu’il propose à son client. Cela, avant la réalisation des travaux d’embellissement.

Le rôle du décorateur d’intérieur ne s’arrête pas au niveau des esquisses. Il prend en main la réalisation des décorations et gère lui-même le budget alloué. Dans certains cas, il peut proposer à son client que ses prestations soient combinées à celles d’un autre professionnel.

Les formations pour devenir décorateur / décoratrice d’intérieur

Devenir décorateur d’intérieur ne s’improvise pas. Cela requiert du talent, des formations en arts appliqués et des investissements sur divers outils et matériels. Les entreprises susceptibles de recruter des décorateurs d’intérieur sont les cabinets d’architecture, les bureaux d’études et entreprises rénovatrices d’intérieur de bâtiments. Pour accéder à un poste de décoratrice d’intérieur au sein de ces firmes, il faut détenir des diplômes dans ce domaine. 

Il existe plusieurs écoles et instituts des beaux-arts qui dispensent des offres de formation autour des arts et de la décoration. En France, vous avez les écoles Camondo, la Martinière, Boulle, Oliver de Serres-Ensaama, l’École nationale des arts décoratifs (Ensad). Ces établissements délivrent des certificats et des diplômes suivant le parcours que vous avez suivi.

Pour un niveau bac+2, les établissements décernent un BTS avec plusieurs possibilités d’options. Il s’agit de design d’espace, d’étude et de réalisation d’agencement, d’aménagement de l’environnement architectural… À l’issue de ces deux années d’études, vous êtes parfaitement apte à travailler en tant que décoratrice d’intérieur. 

Cependant, les études peuvent être poursuivies jusqu’à l’obtention d’un diplôme équivalent à une licence (bac+3), à une maîtrise (bac+4). Il est aussi possible de continuer l’apprentissage jusqu’au master (bac+5). Quatorze formations réparties dans l’Hexagone délivrent des diplômes reconnus par le Conseil français des architectes d’intérieur. Il s’agit entre autres du DMA (diplôme des métiers d’art) ou du DNAT (diplôme national d’arts et techniques) pour la licence. Il existe aussi le DSAA (diplôme supérieur d’arts appliqués) pour la maîtrise, le DNAP (diplôme national d’arts plastiques. Le DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique) ou le diplôme de l’Ensad- arts pour le niveau master peut être aussi indispensable. Cela, en fonction des offres d’emploi et des profils recherchés par les recruteurs.

La base des apprentissages se focalise sur l’art et l’architecture d’intérieur ainsi que les aménagements d’espace. Les programmes de formation comportent plusieurs modules propres à la décoration intérieure, mais aussi des modules complémentaires indispensables pour la professionnalisation. Ils comprennent des modules théoriques sur l’aménagement des espaces intérieurs, des cours de dessin sur papier. Les formations sur l’utilisation des logiciels de décoration d’intérieur, les pratiques sur la réalisation de plans en font aussi partie. À cela s’ajoutent les cours de communication, de gestion et l’apprentissage sur les suivis d’un chantier.

Les formations expliquées ci-dessus concernent les cursus longue durée. Il est possible de suivre des cours de courte durée (5 à 12 mois) dispensés en ligne ou par correspondance. Ils permettent au futur décorateur d’intérieur de se former à son rythme. Celui-ci aura néanmoins les mêmes compétences techniques que lors de cours présentiels. Il faut toutefois bien se renseigner avant de se lancer dans un projet de formation de décoration d’intérieur à distance. Les centres d’apprentissage en ligne doivent préciser aux apprenants si les certificats ou diplômes délivrés seront reconnus pour exercer les fonctions de décorateur d’intérieur.

Comment se faire connaître et promouvoir ses talents de décorateur / décoratrice d’intérieur ?

Pour se faire connaître, le décorateur d’intérieur doit afficher ses talents à travers les œuvres réalisées. Si un client est satisfait, la technique du « bouche à oreille » peut également aider le prestataire dans la quête de nouveau projet de décoration. En effet, une bonne réputation fait toujours effet sur le développement d’une activité.

Actuellement, la présence sur les réseaux sociaux peut aussi être très promoteur pour un décorateur d’intérieur. Pour ce faire, il doit constituer un portfolio avec les photos de ses belles réalisations et les publier. Et ce, à travers un blog, un site personnalisé, les plateformes de partage de photos (Facebook, Flickr, Instagram, Pinterest, LinkedIn, etc.). La présence et l’assiduité en ligne équivalent à une vitrine d’exposition attrayante. 

Il peut également y proposer des devis personnalisés sur les prestations qu’il est apte à exécuter. Ceci dans le but d’attirer les visites sur les pages et d’y dénicher de potentiels clients. Et pourquoi pas, suggérer quelques idées de déco à la mode dont des options de décorations sur de petites surfaces. Les tutoriels font aussi partie de ces éléments qui peuvent attirer les internautes à explorer votre page web.

Les compétences et les qualités indispensables pour ce métier

Devenir décorateur d’intérieur requiert beaucoup de qualités, tant dans le relationnel que dans la réalisation des travaux. Le décorateur d’intérieur se doit de communiquer avec sa clientèle. Il doit être à l’écoute des souhaits du client tout en essayant de pouvoir apporter des réponses grâce à la conceptualisation. Dans un sens, il doit être un bon négociateur pour une rentabilité de son business. Il négocie non seulement avec sa clientèle pour le tarif de ses prestations, mais aussi avec les fournisseurs. En effet, il leur achète les différents matériels qui lui sont utiles dans son métier à de meilleurs prix. 

Pour les étapes prétravaux, un décorateur d’intérieur doit savoir utiliser les deux indispensables à son métier manuel. Il s’agit d’un crayon et d’un ordinateur. Le premier lui servira pour les esquisses et les croquis sur papier. Le second outil permettra de travailler sur le digital à partir des logiciels de conception, de dessin ou de décoration d’intérieur. On peut citer par exemple la CAO (conception assistée par ordinateur), AutocadSweethome 3DHomeByMe… Ces outils servent également pour présenter les plans virtuels du projet au client. En effet, ils permettent de réaliser des images en 2D ou en 3D des souhaits d’une manière très réaliste. Cela, en intégrant les meubles, les coloris, les objets décoratifs souhaités.

Un décorateur d’intérieur se doit de maîtriser quelques notions de gestion et de logistique. Cela, dans la gestion des matériels utilisés, du budget et de son entreprise (si elle est indépendante). Il doit s’informer sur les législations et les normes qui régissent les constructions et les modifications à apporter sur le bâti. Et ce, afin de les respecter dans la réalisation des projets qui lui seront confiés. Aussi, le décorateur d’intérieur doit conformer toutes ces réalisations aux normes. Il est tenu de respecter les règles de sécurité dans un chantier, si cela est nécessaire lors des travaux.

devenir décorateur d'intérieur

Le salaire et l’évolution de carrière dans le secteur de la décoration d’intérieur

Le salaire d’un décorateur d’intérieur est très variable. Il dépend du statut du prestataire. En travaillant au sein d’une entreprise ou d’une agence, le décorateur d’intérieur perçoit en moyenne 1 500 euros bruts mensuels.

Si il travaille en tant qu’indépendant, il est libre de négocier le coût de ses prestations avec les clients. Dans ce cas, la rentabilité de son entreprise et le salaire dégagé dépendront de ses investissements. Ces éléments varieront également selon sa capacité à négocier avec les fournisseurs d’outillage et de matériels. Pour pouvoir faire ces transactions et facturer ses réalisations, le décorateur doit se régulariser au niveau du fisc et des impôts. Il doit donc créer et enregistrer son entreprise auprès des Chambres des métiers et de l’artisanat ou de l’URSSAF. Il faut qu’il choisisse un statut d’EI (entreprise individuelle), ou d’EURL (entre unipersonnelle à responsabilité limitée) ou autres…

Vérifier mes droits à la formation

Simulateur gratuit et sans engagement.
Données sécurisées.

Related Posts

Leave a Reply