Devenir boulanger : fiche métier et guide complet

devenir boulanger

Devenir boulanger peut-être plus complexe qu’il n’y paraît parce qu’il ne suffit pas d’aimer fabriquer du pain. Cela ne se limite pas non plus à regarder des émissions de cuisine durant ses temps libres. Il faut non seulement de la passion, mais aussi du talent et surtout du savoir-faire. Pour les acquérir, quelques étapes doivent être respectées. Différents points seront ainsi abordés avec CPF France Formation pour répondre à toutes les questions que vous vous posez. 

Comprendre le métier pour devenir Boulanger

Devenir Boulanger est un métier passionnant. Les baguettes, les pains complets, les croissants, les brioches et les gâteaux sont des merveilles qu’il propose à ses clients. D’une manière générale, toutes les délicieuses choses que l’on déguste sont faites minutieusement par lui du début à la fin. Celui-ci n’est cependant pas qu’un simple fabricant de pain, mais peut également remplir d’autres tâches encore plus importantes. 

Le boulanger est non seulement un artisan, mais aussi un commerçant. Il vend les produits qu’il fabrique lui-même, à savoir les brioches, les viennoiseries et les pâtisseries. En plus de la production, le boulanger s’occupe également de l’écoulement de ses produits. Autrement dit, il est censé être un excellent commecial. Contrairement aux autres vendeurs, il est connu pour utiliser son talent au service de son travail. 

Le boulanger a pour première mission de sélectionner lui-même la farine à utiliser lorsqu’il commence une production. Ensuite, il use de son expertise pour fabriquer et cuire les produits dans le respect des règles d’hygiène. Il faut savoir qu’exercer le métier de boulanger exige beaucoup d’attention et une extrême concentration. Il est en effet tenu de faire preuve d’organisation lors de l’exécution de certaines tâches comme le pétrissage, l’approvisionnement, la fermentation, le design et le façonnage. 

Il est aussi important de préciser que le boulanger n’est pas un simple salarié dans une boulangerie. Premièrement, il peut apporter à lui tout seul 40 % du chiffre d’affaires. Sur le marché, il diversifie ses produits pour répondre aux besoins de la clientèle. Il assure ainsi l’avenir de son entreprise. Il lui arrive également de gérer la comptabilité du fonds de commerce et s’occuper de la gestion des ressources humaines. 

Que faut-il faire pour devenir Boulanger ? 

La première chose à faire est de poursuivre une étude spécialisée. Il existe en effet de nombreux diplômes professionnels qui vous donnent la possibilité d’exercer le métier de boulanger. Toutefois, les formations restent également une meilleure alternative pour ceux qui ne désirent pas entamer de longues études. 

Le Certificat d’aptitude professionnelle est le diplôme le plus répandu. Il peut être acquis à partir de l’âge de 16 ans, et même en étant seulement en classe de troisième. L’apprentissage dure 2 ans dans un Centre de formation des apprentis. Elle permet à celui qui veut devenir boulanger de commencer une carrière dès l’obtention du diplôme. Se déroulant en alternance, le CAP se base sur des enseignements techniques, mais également des modules généraux comme les mathématiques ou l’histoire-géographie. Il est aussi possible de passer l’examen en candidat libre sans avoir suivi la formation. Cependant, il faudra toutefois effectuer un stage dans une boulangerie.

Il est aussi judicieux d’opter pour des mentions complémentaires qui viennent consolider également le CAP. Généralement, il s’acquiert 1 an après ce dernier. Ce choix offre des possibilités aux apprentis sur le choix d’avoir une spécialité. Le futur boulanger assimile ainsi de nouvelles techniques comme la fabrication de viennoiseries et de pains sophistiqués. Par ailleurs, il existe deux types de MC à savoir la MC boulangerie spécialisée et la MC pâtisserie boulangère. 

En plus, du CAP et de la MC, celui qui aspire à devenir boulanger doit aussi posséder le diplôme de baccalauréat. Ce dernier se prépare en 3 ans. Il est tout à fait possible de l’obtenir après une seconde technologique ou encore un CAP. Durant cette formation, il est important de prévoir les enseignements généraux. Toutefois, il faut garder à l’esprit que ce diplôme a pour avantage d’éclairer directement l’apprenti sur son futur métier. Sans oublier qu’elle donne aussi la possibilité de bénéficier d’accompagnements personnalisés. Dès lors, les apprenants ont déjà un petit aperçu de leur orientation. 

Le brevet professionnel s’obtient 2 ans après le bac pro. Ce diplôme est considéré comme une attestation de fin de formation. En ce sens, arrivé à ce stade, l’apprenti est censé avoir déjà consolidé ses connaissances. Il doit alors être apte à utiliser les matériels techniques et à maîtriser les questions de contrôle qualité. L’aspirant doit aussi être conscient des règles de sécurité en matière d’hygiène. Cependant, grâce à ce brevet, il a l’opportunité de s’initier à la gestion et au marketing.  De cette manière, il aura toutes les chances de son côté pour mener à bien sa carrière et même pour ouvrir une boulangerie. 

Proposé par le réseau des Chambres des métiers, le brevet de maîtrise est le diplôme qui atteste et confirme la qualification des boulangers. En sa possession, le boulanger a la possibilité de devenir un chef de production ou d’entreprise. Cette dernière formation se porte sur des enseignements en entrepreneuriat, en commerce, en gestion des ressources humaines et en économie. Cependant, les candidats libres ne possédant pas le CAP et le bac pro peuvent passer l’examen. 

métier boulanger

Compétences requises pour devenir Boulanger 

Les diplômes ne suffisent pas pour devenir boulanger, des compétences ainsi que du savoir-faire sont aussi nécessaires pour réaliser ce rêve. On vous dit tout sur ce qu’il faut faire. 

Avant de posséder les autres qualités, un boulanger doit avoir de la passion. Il doit effectivement aimer ce qu’il fait de sorte que les clients le ressentent dans ses produits. Le métier de boulanger suppose aussi d’apprécier le travail manuel. Il est un artisan et son art ne ressort que s’il y met de la passion. La créativité et l’inventivité doivent être à l’ordre du jour. Cette profession demande de la patience et de la persévérance, car produire du pain nécessite du temps et implique un travail journalier. Par ailleurs, il faudra aussi être à l’écoute des dernières tendances et aimer de nouvelles choses. 

De l’endurance physique sera également nécessaire pour fabriquer du pain. Il faut savoir que cette tâche ne connaît ni vacances ni jours fériés. Les journées peuvent être longues et dans la majorité des cas, le travail se fait en position debout. À cela s’ajoutent les conditions telles que la chaleur, l’humidité et la pression.

Rigueur et organisation seront de mise dans ce travail manuel. Ce dernier requiert beaucoup de concentration et de précision. Le boulanger est censé bien gérer son temps entre celui de la préparation, de la cuisson et du repos. Aussi, il doit être attentif à tout ce qui l’entoure. Être minutieux et avoir un travail bien planifié ne s’apprend pas dans les écoles de formation. Ce sont en effet les compétences personnelles que le boulanger doit avoir. 

Être boulanger, c’est être un bon commerçant. Pour ce faire, il doit entretenir une bonne relation avec sa clientèle. Être sociable et souriant sont perçus comme des atouts supplémentaires chez un boulanger. L’envie de partager son savoir-faire et d’être aimable doit constamment être présente. Savoir négocier et persuader les clients lors de la vente est aussi capital. Enfin, il est également important d’avoir des compétences en management et en leadership.

Les bonnes pâtisseries et les délicieux pains que l’on mange sont conçus avec passion et savoir-faire. Mais d’où le boulanger puise-t-il son inspiration pour cet art ? Elle provient certainement de sa curiosité et de son ouverture d’esprit. L’amour du risque et du nouveau sont deux choses essentielles pour l’artisan. Il doit aimer goûter de nouvelles saveurs et voir de nouveaux horizons afin de nourrir sa créativité. D’ailleurs, son esprit commerçant et sociable est censé lui permettre de comprendre les attentes des clients. 

Devenir Boulanger même après 30 ans : c’est possible 

Il n’est jamais trop tard pour devenir un boulanger. Toutefois, réussir à signer un contrat d’alternance pour les formations boulanger est loin d’être une mince affaire pour un adulte de plus de 29 ans. Comme les candidats libres, les adultes font des stages en entreprise et dans la spécialité qu’ils souhaitent. Cela leur procurera les connaissances et les bases nécessaires pour décrocher le CAP. Après ce premier diplôme, comme tout apprenti, ils peuvent ensuite envisager l’obtention du bac pro boulanger. Toutefois, il existe une condition, à savoir celle de détenir au moins le brevet des collèges. 

Il existe aussi une autre solution. Il faudra obtenir la VAE ou le diplôme certifiant la Validation des acquis par l’expérience. Il y a cependant encore des conditions. Le concerné doit en effet avoir déjà effectué des activités dans des contrats à durée déterminée ou indéterminée relatifs au métier. La production de pains, l’approvisionnement en matière première, l’entretien et le contrôle d’hygiène et de sécurité en sont des exemples. Il est tenu de justifier par des preuves que l’adulte dispose assez d’expériences. En général, la durée est comprise entre 1 et 12 ans.

Vérifier mes droits à la formation

Simulateur gratuit et sans engagement.
Données sécurisées.

Related Posts

Leave a Reply